Le dépistage organisé du cancer du sein en pratique

 Avertissement : certaines pages du site Internet sont en cours de construction. Veuillez nous en excuser

 La population concernée

 Le dépistage organisé du cancer du sein à Paris, concerne les femmes - de 50 à 74 ans, affiliées à la sécurité sociale- hors suivi spécifique - avec une dernière mammographie datant de plus de 22 mois- et même en cas de port de prothèses, de seins denses, d’antécédents de chirurgie pour lésion bénigne ou de traumatisme.          

 

Les critères d’exclusion du dépistage organisé 

    Outre l’exclusion temporaire liée à une mammographie de dépistage précédente trop récente (moins de 22 mois) pour notamment la surveillance rapprochée d’une anomalie qui pourra se négativer.     Les motifs d’exclusion sont les suivants :

 

    - antécédent personnel de cancer du sein

 

  - existence de facteur de risque histologique (antécédent de néoplasie lobulaire in situ, ou hyperplasie canalaire atypique)

 

  - existence d’un facteur de risque génétique (risque établi en consultation d’oncogénétique)

 

  - forte probabilité d’un gène de prédisposition : au moins deux antécédents familiaux du 1er degré.  Les femmes présentant ces antécédents ou facteurs de risque doivent impérativement bénéficier d’un suivi mammographique rapproché tous les ans.Notamment, en cas d’antécédent personnel de cancer du sein, la conduite à tenir est : un examen clinique et une mammographie annuels à vie.     

             

 

 

 

Plusieurs modes d’entrée dans le dépistage organisé

 

 

 

 

 

 

 

    - La femme consulte son médecin qui prescrit la mammographie en s’assurant que la femme est éligible (obtention du numéro de référence  par connection sur www.neonetidf.org ou par appel à ADECA75 ) et en le mentionnant sur l’ordonnance.

voir mode d'emploi du site d'éligibilité NEONET

 Le médecin qui oriente sur un radiologue, ou la femme elle-même, doivent s’assurer que le radiologue est bien agréé (consulter la liste des radiologues agrées ou par téléphone à ADECA75  0800 10 50 32)

 

        - La femme est invitée par un courrier d’adeca75 à se rapprocher de son médecin, ou à défaut à aller directement chez son radiologue, avec sa lettre lui permettant l’accès au dépistage organisé. La liste des radiologues agréés est jointe au courrier d’invitation.          

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La réalisation du dépistage par mammographie

     - Chez le radiologue de son choix, au mieux conseillé par le médecin, 

- Gratuite : sans avance de frais

.  - L’examen comprend : interrogatoire et examen clinique deux clichés minimum par sein (face + oblique (=axillaire)), et tous ceux que le radiologue juge nécessaires, la comparaison avec les clichés antérieurs s’ils existent.    L’échographie si elle est nécessaire peut être faite au décours immédiat du dépistage par mammographie, mais n’étant pas comprise dans le dépistage organisé, elle sera remboursée au tarif habituel de la sécurité sociale.  Il est prudent de conseiller à la femme de se renseigner avant de prendre rendez-vous sur les tarifs pratiqués par le cabinet de radiologie choisi.

 

 

Les lectures, la transmission des résultats, le suivi

 

  En fonction du classement de la mammographie par le radiologue premier lecteur, le circuit peut diverger :                               

 

  - la mammographie est classée ACR 3, 4 ou 5 : elle est « positive », le radiologue remet à la femme ses clichés, le compte-rendu, et lui explique la conduite à tenir. Il envoie  à adeca la fiche d’interprétation et son compte-rendu. Adeca informe le médecin signalé par la femme sur la fiche d’interprétation, et enclenche une démarche de relances de suivi. En fonction de la conduite à tenir, adeca, va relancer la femme ou son médecin pour s’assurer que les examens prévus ont été réalisés et en enregistrer les conclusions.                               

 

 

 

- la mammographie est classée ACR 1 ou 2 : elle est « négative », le radiologue remet à la femme un compte-rendu provisoire « avant deuxième lecture », et envoie à adeca l’ensemble du dossier pour qu’il soit  relu:

                                                                                                                                                                                                                                     - le deuxième lecteur juge que la qualité des clichés est insuffisante, il demande à ce qu’ils soient refaits, et renvoyés ensuite s’ils sont toujours négatifs pour deuxième lecture. La femme et le radiologue sont informés par adeca.                                               

 

 - le deuxième lecteur est d’accord avec le premier : la femme reçoit chez elle, son dossier complet avec la lettre l’informant du résultat de la deuxième lecture. Le médecin signalé par la femme est informé.                                              

 

  - le deuxième lecteur estime que la mammographie est positive (ACR 0, 3, 4, 5). Le dossier est renvoyé au radiologue pour qu’il puisse expliquer la conduite à tenir à la femme qui est informée par courrier. Le médecin signalé par la femme est informé du résultat, et reçoit la copie de la fiche d’interprétation où figure la première et la seconde lecture. La procédure de suivi est enclenchée par adeca.

 

Classification ACR simplifiée :     

 

ACR 0 est un classement provisoire avant bilan diagnostic.     

 

 

ACR 1 : examen négatif      

  

ACR 2 : anomalie probablement bénigne ne nécessitant ni surveillance, ni examen complémentaire ou anomalie stable depuis plusieurs années.

 ACR 3 : anomalie probablement bénigne, une surveillance à court terme est conseillée

 ACR 4 : anomalie suspecte faisant envisager un examen histologique

 ACR 5 : forte probabilité de malignité