Pourquoi, pour qui et comment dépister le cancer du sein ?

Pourquoi ?

 Le cancer du sein est le premier cancer féminin avec 49 000 nouveaux cas par an en France et 11 900 décès par an.

Au cours de sa vie, 1 femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein.

Le dépistage est un acte important pour lutter contre le cancer.

La mammographie est une radiographie des seins qui permet de repérer un cancer à un stade précoce, en l'absence de tout symptôme.

Plus il est détecté tôt, plus le traitement est simple et efficace. La guérison est obtenue dans 90 % des cas quand le cancer est inférieur à 1 cm et que les ganglions ne sont pas touchés.

Pour en savoir plus sur le cancer du sein, rendez vous sur le site de l'INCa.

Pour observer une diminution significative de la mortalité par cancer du sein, il faut que 70 à 80 % des femmes invitées participent en se faisant dépister tous les 2 ans.

C’est parce que c’est une question de santé publique que les pouvoirs publics ont décidé de rendre gratuite la mammographie dans le dépistage organisé : indépendamment de ses revenus, chaque Parisienne a droit à la même qualité de dépistage.

Le dépistage organisé, c’est plus de qualité, grâce à la deuxième lecture, et c’est la gratuité, chez le radiologue agréé de votre choix.

Tous les ans, 40 000 mammographies sont réalisées dans le cadre du dépistage organisé à Paris.

 

Pour qui ?


Pour toutes les parisiennes âgées de 50 à 74 ans.

C'est entre 50 et 74 ans que les femmes ont le plus de risques de développer un cancer du sein (80 % des cancers du sein sont diagnostiqués après 50 ans) et que le dépistage est le plus efficace. 


Dans certains cas particuliers, le dépistage organisé n’est pas adapté : c’est le cas des femmes ayant déjà eu un cancer du sein, et celles qui font partie d’une famille à risque élevé de cancer du sein. Dans ces cas, le médecin traitant ou gynécologue conseilleront d'autres modalités de surveillance.



Comment ?  


La mammographie est l’examen de référence.


Elle peut être complétée dans certains cas par un autre examen (échographie…).
Dans le cadre du dépistage organisé, une deuxième lecture des mammographies normales est systématique et permet d’augmenter l’efficacité du dépistage.  

 

Est-ce-que c'est fiable?

Les installations de mammographies ont soumises à des normes strictes, destinées à renforcer la qualité des images et à limiter les risques liés aux rayons X. ces installations sont contrôlées tous les six mois.

Par sécurité, une seconde lecture des mammographies jugées normales est effectuée par un radiologue différent.Elle est réalisée à ADECA75, par des radiologues spécialement formés.

Malgré ces précautions, certains cancers de petite taille peuvent ne pas être décelés, d'où l'intérêt de répéter l'examen tous les deux ans.


Quels sont les avantages? Quels sont les inconvénients?

En détectant un cancer du sein très tôt, le dépistage augmente les chances de guérison et permet des soins moins lourds.

Comme tout acte médical, le dépistage présente aussi des inconvénients. Ainsi, dans l'état actuel des connaissances scientifiques, il n'est pas possible de distinguer les cancers qui vont évoluer, qui sont les plus fréquents, de ceux qui n'évolueront pas ou peu  (10% à 20% des cancers détectés). C'est ce que l'on appelle le surdiagnostic. Par précaution, il est proposé de traiter l'ensemble des cancers diagnostiqués.